Motion des élus du Comité de Groupe (28/05/15)

Motion, votée à l’unanimité des Elus CGC – CGT – CFDT – FO – CFTC – SUD, lue en début de séance du Comité de Groupe ,du 28 mai 2015

Monsieur Le Directeur Général,

Les élus du Comité de Groupe rappellent leur attachement au développement du Groupe SAFRAN. Ils défendent la poursuite d’une stratégie de développement industriel à long terme valorisant les capacités technologiques duales de SAFRAN et l’esprit d’innovation de ses salariés dans l’ensemble de ses domaines d’activité : aéronautique – spatial – défense et sécurité.
Nous avons eu connaissance d’un article paru dans le journal La Tribune dans lequel vous décrivez d’une manière très générale les orientations que vous envisagez pour votre nouveau mandat de Directeur Général du Groupe SAFRAN. Ces orientations s’articulent autour des 3 grandes activités du groupe à savoir :
• L’aéronautique pour laquelle vous évoquez le programme Leap comme programme clé.
• La défense : selon vous « il y aura à terme une nouvelle consolidation dans l’industrie de la défense »
• La sécurité : vous indiquez que les activités de sécurité devraient faire l’objet d’une opération de rationalisation car, nous citons : « Safran a acheté beaucoup d’entreprises dans la sécurité, dont certaines ne sont pas autant synergiques que nous l’avions espéré ».
Vous comprendrez aisément, Monsieur le Directeur Général, que ces orientations que vous décrivez nécessitent pour les élus que nous sommes, représentant les salariés du Groupe périmètre France, des précisions car elles pourraient engendrer des conséquences sociales importantes pour les salariés.
Par ailleurs, nous constatons, au sein du Groupe, une montée en puissance de créations de JV en tout genre, incluant des transferts d’actifs et de salariés. Nous sommes étonnés et en total désaccord avec ces orientations qui sont socialement pénalisantes alors que des programmes de Coopération pourraient très bien être mis en oeuvre avec grande efficacité, suivant d’autres schémas de partenariat, tel que nous le vivons sur le modèle, par exemple, de notre coopération avec GE. Ce modèle a fait ses preuves et le succès des activités aéronautiques de SAFRAN.
Nous vous demandons sur ce sujet que, dans le cas de création de JV, soient négociés et mis en oeuvre, en amont, des accords sociaux de substitution afin de protéger durablement les statuts des salariés du groupe qui pourraient être amenés à rejoindre ces JV. La JV spatial pourrait être pilote dans ce sens.
Nous souhaiterions connaître également vos orientations sur la politique sociale, notamment en matière de rémunération. Nous réaffirmons que participation et intéressements ne doivent pas se substituer à une politique salariale annuelle solide et à hauteur des enjeux du groupe aussi bien dans le domaine de production que de développement et de support.
Les dernières négociations NAO ont laissé un goût amer aux salariés. Elles ont été menées dans les sociétés sous la houlette du groupe avec des déclarations de nos dirigeants qui avaient tendance à mélanger participation/intéressement et salaires. Nous vous rappelons que les augmentations salariales sont nécessaires pour assurer aux salariés le pouvoir d’achat au quotidien, leur motivation ainsi que le déroulement de carrière des employés du groupe toutes catégories socioprofessionnelles confondues.
Pour finir, en matière d’emploi nous réaffirmons que le groupe, acteur majeur du CAC 40, doit être un des leaders dans le domaine de création d’emplois. Sa croissance de 30% du CA au cours des 3 dernières années et un prévisionnel identique pour les 3 années suivantes sont des garanties qui doivent permettre
des embauches dans toutes les catégories socioprofessionnelles et ce bien au-delà des départs en retraite qui pourraient être de l’ordre de 800 salariés par an pendant les 5 prochaines années.
Aujourd’hui nous constatons une certaine baisse d’activité en matière de R et D qui devrait être compensée par des augmentations d’activité en production et au support. Un accord de Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des Compétences est d’ailleurs en cours de négociation sur ce sujet. Pour autant SES est directement touché par ce phénomène et la baisse de charge qu’ils subissent est très préjudiciable aux salariés.
Nous vous demandons, Monsieur Le Directeur Général, pour l’ensemble des sujets évoqués ci-dessus de nous exprimer précisément votre vision ainsi que les orientations et moyens que vous envisagez pour mener à bien votre politique aussi bien en matière de stratégie qu’en matière sociale
Merci Monsieur Le Directeur Général.

Les élus du Comité de Groupe SAFRAN le 28 mai 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.